Comment nourrir les abeilles ?

Est-ce vous saviez que la grande majorité des apiculteurs nourrissent leurs abeilles au sucre ? Calmez-vous ! Ils n’aiment pas faire cela, ils en sont contraints bien évidemment.

On sait tous que le miel qui sera fournit aux abeilles ne sera pas aussi nutritif que le nectar dont les abeilles se nourissent. Le nectar qu’elles trouvent sur les fleurs en pleine nature contient entre autres acides aminés, protéines, lipides, vitamines, et antioxydants. Est-ce que vous pensez que le sucre qu’on leur donne contient tout cela ?

Alors, est-ce qu’il faut nourrir les abeilles ?

Nourrir ce que l’on appelle communément dans le domaine de l’apiculture une « colonie », c’est à dire un habitat occupé par des abeilles, n’est pas forcément quelque chose de désiré par l’apiculteur.

Pourquoi me direz-vous ? Tout d’abord, les apiculteurs dans une majorité écrasante sont des amoureux de la nature et donc des abeilles. Ils savent pertinement que faire cela engendre forcément un dérèglement.

Et oui, nourrir au sucre même s’il est naturel n’est pas la meilleure des choses. Bien qu’étant une source nécessaire pour les abeilles, le sucre va être une sorte de pansement en cas de catastrophes imminente. Il va s’agir par cela de nourrir l’abeille pour l’éviter de disparaître.

Nourrir une abeille se fait donc par pure nécessité. Cette décision peut-être prise après avoir pesé la colonie et constaté qu’une famine approche à grand pas. Sachez que nourrir les abeilles de la sorte va forcément apporter des déséquilibre au sein de la colonie.

Enfin, il faut aussi savoir que les abeilles sont aussi nourries ainsi pour augmenter leur productivité en miel. Les plus mauvais d’entre les apiculteurs vont bourrer de sucre les abeilles pour en prélever un maximum de miel. Le monde n’est pas constitué que de personnes pensant aux bien-êtres de son prochain (pour le coup l’abeille). Money is money.

Quels sont les dangers du nourrissement des abeilles ?

Je pense que vous l’avez assez lu sur ce même site internet : l’abeille se nourrit de nectar et de pollen. Vous imaginez que ces dernières ne consomment pas ces aliments par plaisir et qu’il y a une raison derrière cela.

Afin de satisfaire ses besoins énergétiques, le pollen joue un rôle majeur dans l’alimentation car étant une source de protéine indispensable. En donnant du sucre à l’abeille, il manquera toute cette partie : cela va engendrer des carences chez nos amies.

Certains diront qu’on se fiche des carences des abeilles, tant qu’elles produisent du miel. Allez donc travailler sans avoir dormit depuis 48h, vous verrez l’effet ressenti ! Les abeilles sont des êtres méritant le respect et la considération. Et à plus forte raison pour ce qu’elles apportent dans l’équilibre naturel de la biodiversité. Sans elles, c’est un chaînon indispensable qui ferait disparaitre un nombre important d’autres espèces.

Les carences peuvent entraîner tout simplement une disparition de la colonie. De même que le pollen servant à fabriquer la gelée royale, son absence compromet gravement l’existence des habitantes de la ruche et apporte même certaines maladies graves.

Alors pourquoi certaines personnes prennent quand même le soin de nourrir au sucre ces abeilles ? Pour plusieurs raisons comme je vous l’ai écrit plus haut. Dans certains cas, c’est vraiment pour les sauver. Certaines périodes de l’année ne sont pas propices à la production de miel, les abeilles font donc des réserves. Si le pollen n’est présent qu’en faible quantité certaines années, la production de miel sera directement impactée.

C’est là que nous arrivons à un nourrissement obligatoire même si à contre-coeur. En plus de ne pas respecter les abeilles, les nourrir coûte vraiment cher. Vous imaginez alors que ça n’est pas la première solution souhaitée par les vrais amoureux de la nature.

Comment les abeilles sont-elles nourries ?

Il existe plusieurs préparation accessibles sur le marché afin de nourrir les abeilles. Comme vous avez l’intelligence de ne pas manger de féculents le soir avant de dormir pour ne pas prendre de poids, il faudra également adapter la nourriture apportée aux abeilles en fonction du contexte.

En effet, en fonction de la saison et de l’état de la colonie, on préfèrera donner à nos abeilles un aliment différent. Il existe de nombreux aliments permettant de les nourrir de manière la plus naturelle possible. Parmi celle-là :

  • Le sirop lourd : il en existe de très nombreux sur le marché. Pour cet aliment, il va de soi qu’il faille privilégier les sirops étant facilement digérés par l’abeille. Conviendra pour les températures plus chaudes, on dit en général au delà de 15°. Les aliments liquides sont donc servis par temps chauds.
  • Le candi : Etant un aliment solide, doit être servis par temps plus froids. En dessous de 15° et principalement en hiver. Bien que le dérèglement climatique bouscule les saisons, il faut se baser sur la température.
  • Les compléments alimentaires : il servent essentiellement à booster les défenses immunitaires, renforcer l’instinct de nettoyage de la ruche, lutter contre la dysanterie mais aussi stimuler la ponte de la reine. Il en exite de nombreuses variétés.
  • De l’eau : Cela paraît évident pour certains mais ça ne l’est pas. En effet, certaines saisons peuvent manquer d’eau, fournissez leur.

Vous imaginez bien qu’avez les différents aliments que l’on peut leur donner, il faille bien les poser quelque part. Personne ne vous a jeté au par-terre vos plats lorsque vous alliez à la cantine à l’école non ? Vous avez bien des assiettes ? Pour les abeilles c’est pareil, il leur faut un support pour y glisser les aliments. Je vais appeller cela les nourriseurs.

Il en existe beaucoup de différents avec le couvre-cadre, le nourrisseur d’entrée et le fameux abreuvoir pour leur permettre de boire. Il en existe encore pas mal, tous pensés pour faciliter l’accessibilité à l’abeille à la nourriture. C’est donc aussi un soucis d’organisation et de dosage.

Et pensez bien au fait qu’il ne faille pas tout leur balancer et s’en aller ! Il est très important de doser la nourriture que vous leur donnerez, de manière à ce que leur nourrissement tienne sur la durée.

Sachez que pour pallier le manque de nutriments selon le contexte, il est très utile de placer la ruche à un endroit où les variétés sont nombreuses afin de maximiser les apports nutritifs des fleurs.

Et pour finir, sachez que si un jour vous trouvez une abeille qui s’arrête près de vous, c’est qu’elle a soif. Donnez lui de quoi se désaltérer (de l’eau), elle sera reconnaissante et ne vous piquera pas. Promis !