Quels sont les dangers du miel ?

De nos jours, la modernité a créé la profusion de nourriture et de facilité dans l’industrie alimentaire. Beaucoup de gens souffrent de maladies liés à ce développement brutal de l’industrie alimentaire dont la devise est, produire plus, gagner plus. 

Force est de constater que la santé du consommateur n’est pas vraiment pris en compte dans cette course vers le gain. Surtout quand il s’agit des produits sucrés, le sucre raffiné a pris une propension fulgurante et se retrouve dans de nombreuses compositions des grandes industries du domaine alimentaire. Les produits deviennent de moins en moins naturels et le naturel subit une flambée de prix. 

Dans le domaine des sucreries, les édulcorants chimiques ont pris une grande place dans les ingrédients. Beaucoup de personnes se plaignent des conséquences de ces édulcorants sur leur santé, et bien sûr,  de d’autres composants à polémique. 

Les études et les expériences des spécialistes ont montré que le sucre raffiné et ses dérivés, c’est le diabète, l’obésité, les maladies cardiovasculaires et autres. Ce dont souffre bon nombre de gens de nos jours et qui créent des signaux d’alerte. 

Ainsi, nous assistons de plus en plus à un retour vers le naturel de plusieurs consommateurs et d’organismes qui prônent cette tendance. Ainsi, dans le domaine de la sucrerie, le miel reprend de plus en plus sa place d’antan. Les gens recommencent à sucrer leur thé, leur café et autres boissons chaudes ou froides avec du miel, les pâtisseries avec du miel, des plats qui nécessitent du sucré avec du miel. Bref, le miel est devenu l’alternative naturelle à ces édulcorants chimiques. 

Le miel est une substance sucrée, produit par les abeilles. Il a toujours été considéré comme un aliment sucrant ajouté à ses qualités thérapeutiques. Il est considéré comme l’une des options les plus saines pour sucrer. Malheureusement, cela ne veut pas dire qu’il est totalement sans risque en tant que produit alimentaire. 

À travers cet article, découvrons ensemble les véritables dangers du miel et si ces points sont à la hauteur pour ternir l’image de notre trésor de la nature.

Qu’est-ce que le miel ?

Le miel est une substance sucrée issu d’un mécanisme de production par les abeilles mellifères qui consiste à butiner les nectars des fleurs et les miellats auxquels s’ajoutent des enzymes spécifiques et le savoir faire des abeilles. 

Tout d’abord, le miel tire son pouvoir sucrant de la plante ou des plantes qui sont rentrées dans sa production dont le pollen. Principalement riche en saccharose, le saccharose contenu dans le pollen subira deux processus pour donner le glucose et le fructose grâce dans un premier temps à l’invertase qui est une enzyme agissant comme un inverseur; et dans un second temps, l’oxydation d’une partie du glucose grâce à la glucose oxydase qui le transformera en acide gluconique et en peroxyde d’hydrogène. 

Le miel est essentiellement constitué de sucre, et il est classé à juste titre comme un édulcorant. Mais à la différence des autres édulcorants, le miel n’est pas que composé de sucre. Il contient des acides aminés, des vitamines, des minéraux, du fer, du zinc et une grande quantité d’antioxydants qui varie selon le miel. Il est également riche en valeurs nutritionnelles. Ce qui le rend bénéfique à la consommation.

Les avantages du miel 

Bien que le miel soit un édulcorant naturel,  il est très employé dans le domaine de la santé pour ses vertues thérapeutiques. 

Le miel possède des propriétés anti-inflammatoires, antibactériennes, biostatiques, et antioxydantes. Ces propriétés curatives lui confèrent donc le pouvoir de:

  • contribuer efficacement au traitement des maladies surtout dans le cas des cures comme le miel de jujubier, miel d’euphorbe pour traiter  les problèmes d’infertilité 
  • accélérer la cicatrisation des blessures, les plaies internes comme dans le cas des ulcères. C’est pourquoi certains types de miel sont même utilisés dans les hôpitaux pour soigner les blessés graves comme le miel de manuka. 
  • lutter contre les maladies respiratoires comme la toux, les maux de gorge. C’est un excellent allié pour l’hiver.
  • soulager les infections cutanées, capillaires, intestinales 
  • renforcer le système immunitaire 
  • Améliorer la rétention du calcium et du magnésium
  • Prévenir contre les maladies car les antioxydants contenus dans le miel réduisent la formation des radicaux libres responsables du vieillissement prématuré.

De par ses composants, le miel est recommandé aux sportifs et même aux diabétiques car le miel est un aliment riche en valeurs nutritionnelles et certains miels possèdent une faible indice glycémique. Il est facilement digérable et libéré plus lentement dans l’organisme. Ainsi, ceci évite une élévation brutale du pic d’insuline dans le sang après sa consommation qui favoriserait une fatigue ou une lourdeur après sa consommation. Ceci est vérifié dans le cas des miels à faible indice glycémique, c’est-à-dire qui comporte un taux de glucose faible.

Le miel est également composé d’hydrates de carbone très efficaces pour se maintenir en forme dans la journée ou lors des activités nécessitant beaucoup d’énergie surtout dans le cas particulier des sportifs. 

Certains miels sont également efficaces pour lutter contre l’insomnie. Leur effet est expliqué par le fait que leur index glycémique permet de libérer une certaine quantité d’insuline dans le sang qui stimule une substance qui entre dans le système du sommeil, le tryptophane. Ainsi, Le fait du prendre du miel ou mélangé à votre boisson tiède (pas chaude car à un certain degré,  la chaleur tue les propriétés du miel et annihile son efficacité) avant de dormir, augmente le taux de tryptophane, favorisant ainsi le sommeil.

Le miel est également très apprécié dans la cosmétique car elle apporte l’hydratation complète dont le corps et les cheveux ont besoin. Mais aussi, grâce à ses pouvoirs cicatrisants, il est l’un des remèdes les plus efficaces pour lutter contre l’acné,  les eczémas, les démangeaisons… aujourd’hui,  le miel a conquis le domaine de la cosmétique mais ceci n’est pas nouveau  car nos ancêtres l’employaient déjà à cet effet.

Parmi les bienfaits du miel, certaines études ont démontré qu’il est bon pour brûler le mauvais cholestérol. Ceci s’explique par le fait que la digestion rapide du miel empêche la production élevée d’insuline dans le sang et une accumulation de glucose dans les cellules. Les cellules n’étant pas gorgées par des quantités élevées de glucose non utilisées qui seront transformées en graisse et donc, responsables de l’obésité, l’organisme brûlera ces mauvais cholestérol au fur et à mesure.

Pour ne citer que ceux-là, le miel regorge de pleins d’autres avantages qui font ses particularités. Les scientifiques se penchent toujours sur les études de ses propriétés et l’étendu de leur champ d’action. Mais en dehors de ces bénéfices, peut-on dire que le miel est un aliment 100% sécurité et 0 risque? Non. Le miel peut présenter aussi des inconvénients comme tous les types de produits alimentaires. Voyons d’un peu plus près les dangers du miel.

Les vrais dangers du miel

Bien au-delà de son caractère gustatif et ses bienfaits pour la santé, il n’est pas d’actualité que le miel a certains inconvénients notoires et ne convient pas à tout le monde. Même si, il a toujours été un produit sain pour la plupart des adultes et des enfants, le miel est un produit qu’il faut utiliser avec précaution comme tout produit. « L’excès de toute chose, nuit à la santé  » dit-on et ne jamais abuser des bonnes choses également. Voici les inconvénients que peut présenter ce produit.

  • Le botulisme infantile 

Le miel est un produit de la ruche. Cru, ou pasteurisé, le miel peut contenir des spores de la bactérie Clostridium botulinum, responsable du botulisme chez l’enfant. Cette bactérie est particulièrement nocive pour les bébés de moins d’un an car leur système immunitaire n’est pas encore développé. Elle peut provoquer un empoisonnement, qui est susceptible d’entraîner une paralysie mortelle.

La bactérie Clostridium botulinum est en effet utilisé en cosmétique sous le nom de  botox pour les soins anti âges. Elle fonctionne en créant une paralysie temporaire ou permanente de certains nerfs pour empêcher l’apparition des rides. Elle est également utilisée à d’autres fins médicales. Même l’exposition du miel à un certain degré de chaleur tout en évitant la perte conséquente des propriétés du miel, ne garantit pas l’élimination de tous les spores. 

Les adultes ayant un système immunitaire fort tombent rarement malades en mangeant du miel car le taux dans le miel est faible et l’organisme d’un adulte sain arrive à éliminer ces bactéries. Mais dans le cas d’un nourrisson, il est difficile de le combattre car son système digestif est encore faible et c’est un endroit propice à la multiplication de ces bactéries. C’est pour cela que par mesure de sécurité, il est déconseillé par les spécialistes d’en donner aux nourrissons de moins d’un an. 

En effet, lorsque le corps vieillit, le système digestif se développe suffisamment pour empêcher la croissance des spores de botulisme dans les intestins. Ceci peut-être envisageable dans une certaine mesure chez les adultes ayant un faible système immunitaire, par exemple les malades du cancer suivant des traitements médicaux intenses et agressifs comme la chimiothérapie.

  • Symptômes d’allergie chez certaines personnes 

Le miel cru ou non pasteurisé peut-être dangereux pour certaines personnes allergiques aux produits de la ruche. En ce sens où,  le filtrage permet juste d’éliminer les grandes particules de débris comme les abeilles mortes, les ailes et autres corps étrangers. Le miel cru contient donc toujours des traces de pollen issu des fleurs, de la propolis, des particules de rayons de miel qui peuvent toujours faire effets dans l’organisme des personnes sensibles. Bien que ces produits confèrent au miel des propriétés médicinales, ils peuvent créer des réactions allergiques violentes et donc seraient contre-indiqués pour les personnes allergiques au pollen. Certaines réactions allergiques peuvent être des difficultés respiratoires, étourdissements, rythme cardiaque irrégulier, fatigue et faiblesse musculaire subites, démangeaisons après une application locale. 

  • Intoxication au miel 

Il a été noté que le miel contient  des neurotoxiques appelés les grayanotoxines qui ont des propriétés toxiques incluses naturellement dans le miel. Leurs effets ne se font pas sentir dans la majorité des cas car la transformation du miel avec d’autres aliments atténuent considérablement leurs effets. Les abeilles butinant de nombreuses plantes, les miels polyfloraux sont plus susceptibles de contenir une quantité accumulée de cette neurotoxine. 

La consommation du miel cru augmente le risque d’intoxication car le miel cru contient les composés bioactifs des plantes comme le pollen. Ce qui engendrerait une certaine intoxication dans l’organisme de certaines personnes faibles. Les symptômes peuvent aller de la nausée aux 

vomissements, mais également si les personnes ne sont pas directement prises en charge, on peut noter de l’hypotension,  des crises, un choc anaphylactique voire même la mort dans de rares cas.

  • Contrefaçon du miel

De nos jours, la forte demande du miel fait qu’on dénote beaucoup de manipulations autour du miel. Certains apiculteurs ou sociétés de grandes surfaces n’hésitent pas à mélanger le miel avec d’autres produits édulcorants comme du sirop de glucose, du sirop de maïs (contenant une forte teneur en fructose), des arômes et autres pour maximiser les gains. Ce comportement est dangereux car il expose le consommateur à d’autres maladies plus graves vu qu’il ne sait pas les composants entrants dans la composition de son produit. C’est pourquoi la rigueur est de mise dans l’achat de votre miel.

  • L’hyperglycémie 

Tous les miels ne se valent pas mais le miel est un édulcorant après tout et il est bel et bien sucré. Il est riche également en calories. Une surconsommation du miel peut entraîner une hausse de la glycémie dans le sang. Ce qui peut occasionner une obésité, des maladies cardiovasculaires, du diabète etc.. De ce fait, il est important de choisir consciencieusement son miel (privilégier les miels à faible indice glycémique) et de ne pas dépasser également une certaine quantité de miel par jour.

Mais quoiqu’il en soit, les avantages du miel l’emportent sur ses inconvénients. Les dangers sont particulièrement dirigés vers les personnes à risque comme les nourrissons et les personnes allergiques au pollen ainsi qu’à certains malades. En dehors de cela, le miel est sans danger pour les adultes sains et les enfants.

Par mesure de sécurité,  achetez toujours votre miel chez un apiculteur de confiance ou chez une société intermédiaire intègre.