Découvrez la danse des abeilles

La danse de l’abeille est un message sur la localisation de la source de plusieurs éléments. Elle est utilisée par l’abeille pour communiquer avec ses congénères et indiquer les sources de nectar, de pollen, d’un arbre avec de la propolis pour sceller les fissures dans la ruche, de sources d’eau ou d’un nouvel emplacement approprié pour la construction d’un nid.

En présence de sources de nourritures abondantes et d’énormément d’éléments nécessaires à leur survie, cette danse est d’une grande utilité aux abeilles pour organiser le travail de l’ensemble des individus constituant la ruche.

Il existe différents types de métiers au cœur de la ruche. L’éclaireur aura pour rôle d’explorer les alentours pour informer les autres abeilles des éléments présents. Ce dernier, trouvant une riche source de nectar, danse sur les rayons de miel pour délivrer l’information aux autres abeilles. La danse est une sorte de « langage », un signal par lequel les abeilles apprennent la distance entre la ruche et la source du nectar, mais aussi la direction dans laquelle elle se trouve et également le type de nourriture.

Il y a deux types de mouvements : les mouvements circulaires et les mouvements en huit. Chaque danse est fondamentalement différente de l’autre et porte des informations importantes. Il faut dire que les abeilles sont toujours guidées par le soleil pendant le vol et même par temps nuageux, elles le sentent. C’est important, car l’éclaireur danseur doit indiquer le chemin vers le nectar par rapport au soleil.

Pendant la floraison de nombreuses espèces de plantes, les éclaireurs recherchent celles qui sont le plus remplies de nectar. Quand l’éclaireur détecte une riche source de nectar, sa danse est plus énergique. Il va apporter des informations sur la puissance de la senteur du nectar ainsi que sa douceur. Cela va déterminer le degré d’implication de l’ensemble des abeilles dans l’exploitation du nectar de la fleur décrite.

L’éclaireur, trouvant une nouvelle source de nourriture, laisse une substance odorante sur la fleur, sécrétée par les glandes à l’extrémité de l’abdomen, recueille du nectar et part vers la ruche. Le parfum aide l’abeille à ensuite retrouver cette même fleur.

Arrivé dans la ruche, l’éclaireur entre au cœur de cette dernière. Il éructe le nectar récolté et le passe à deux ou trois abeilles. L’éclaireur est ainsi libéré du nectar et peut ainsi commencer la danse.

Si la distance entre la source de nourriture et la ruche ne dépasse pas 100 mètres, elle danse un cercle. L’abeille fait le tour d’une seule cellule avec des étapes de hachage rapide, puis tourne de 180° et d’un cercle dans la direction opposée. Elle répète plusieurs fois ce cycle de mouvements. Après cela, l’abeille s’envole vers l’endroit où elle a trouvé le nectar et les abeilles suivent et cherchent l’odeur laissée par l’abeille sur la fleur en question. S’il y a beaucoup de nectar, elles reviennent et font la même danse, attirant de nouvelles abeilles.

Les abeilles, qui visitent des endroits éloignés ayant une source de nectar, font la danse du 8. Elles courent en demi-cercle sur plusieurs cases à gauche, puis courent en ligne droite 2-3 cases jusqu’au point de départ. En tournant vers l’autre côté, elles font un deuxième demi-cercle et reviennent au point de départ. Le mouvement peut prendre plusieurs minutes.

La danse en 8 se distingue de la danse circulaire non seulement par sa forme, mais aussi par le fait que les abeilles l’exécutent sans dessiner uniquement des cercles mais en allant aussi tout droit. L’abeille se déplace rapidement en remuant le ventre et en faisant du bruissement, ce qui attire grandement l’attention des autres abeilles.

Les abeilles, qui ont découvert la source de nectar, peuvent préciser la distance à laquelle elles s’y rendent en remuant la queue. Durant la danse des abeilles, la colonie reçoit un signal au sujet de la direction vers la source de nectar. La danse peut se faire sur une surface horizontale ou verticale, elle indique toujours une direction par rapport au soleil.

L’abeille prend comme base l’angle entre la direction de son vol et une ligne droite vers le soleil et le montre au cours de sa danse. Si une course droite en 8 est dirigée verticalement vers le haut, alors les abeilles devront voler de la ruche au soleil. Et inversement, si la danse est du haut vers le bas, les abeilles devront se diriger dans la direction opposée au soleil.

La ligne droite qui fait un angle avec la ligne verticale indique l’angle par rapport au soleil auquel elles doivent voler. Par exemple, si une abeille produit un mouvement de va-et-vient à un angle de 60° vers la gauche de bas en haut, pour trouver le nectar il faudra se diriger à un angle de 60° vers la gauche, en se dirigeant de la ruche vers le soleil.

La distance qui sépare la ruche du nectar est décrite par la vitesse et la quantité de mouvement de l’abdomen. Plus la nourriture est éloignée, plus le mouvement est lent car une course droite avec des mouvements de l’abdomen prend plus de temps.

Contrairement aux abeilles éclaireuses, qui fournissent des informations sur l’emplacement des plantes mellifères, les butineuses n’apportent pas de nectar à la ruche, mais une petite quantité du pollen. Elles exécutent également des danses circulaires et des danses en remuant l’abdomen, signalant aux autres butineuses de pollen la distance et la direction de la source de pollen.