Venin d’abeille

Depuis des générations, les abeilles ont été considérées et sont toujours considérées à nos jours comme des insectes fascinants. Ces petits êtres habiles produisent des produits naturels aux propriétés remarquables dans tous les domaines dont médicinal,  pharmacologie, cosmétique,  alimentaire , pour ne citer que cela. 

Aussi surprenant que cela puisse paraître,  au delà d’offrir des produits fantastiques issus de leur travail, leur venin est également une source de bienfaits pour l’homme. 

Même si le concept ne doit pas être pris à la légère et que c’est un produit délicat,  vous conviendrez très vite avec nous que les atouts du venin d’abeille sont loin d’être négligeables et qu’il vaut la peine.

Qu’est-ce que le venin d’abeille ?

Le venin d’abeille est une toxine produite par les abeilles api mellifera pour protéger leur ruche contre les prédateurs et se prémunir également contre les menaces.

Encore appelé apitoxine, le venin d’abeille est le poison qui rend les piqûres d’abeilles douloureuses.

Il est utilisé par les abeilles pour se défendre lors des attaques extérieures. Toutefois, ce venin peut également être extrait manuellement et utilisé à des fins traitements médicaux. 

Plus récemment, il est devenu un ingrédient populaire dans les traitements de rajeunissement de la peau.

Le venin d’abeille contient de nombreux composés biologiquement actifs, des acides aminés et des enzymes qui ont des propriétés anti-inflammatoires, permettant d’atténuer  la douleur et favoriser une guérison rapide. 

L’efficacité de la piqûre d’abeille elle-même réside dans le fait qu’il a des effets immunomodulateurs sur le corps. Cette réaction consiste à ce que le venin injecté par l’abeille suite à la piqûre stimule ou freine dans certains cas les réactions du système immunitaire. Ce qui expliquerait  ses effets thérapeutiques dans certaines pathologies causées par un déséquilibre de la réponse du système immunitaire par exemple, la polyarthrite rhumatoïde, le psoriasis, l’eczéma.

La raison pour laquelle ce venin a des effets aussi puissants est qu’il contient une substance chimique appelée mélitine, qui provoque le composé actif induisant la réaction dans la peau. 

Il est de plus en plus utilisé dans les industries cosmétiques et pharmaceutiques sous forme de crèmes et de sérums. 

Le venin d’abeille (apitoxine) est produit dans de nombreux pays, principalement en Europe de l’Est, en Asie du Sud-Est et en Amérique, et c’est le produit apicole le plus cher.

L’apithérapie 

L’apithérapie (du latin api, qui signifie abeille) est la thérapie par piqûres d’abeilles. Elle consiste à administrer du venin d’abeille par le biais de piqûres d’abeilles vivantes ou d’injections à des endroits spécifiques du corps. 

Les thérapeutes utilisent la thérapie par piqûre d’abeille depuis plus des milliers d’années pour traiter toute une série de problèmes de santé, notamment les maux de tête, les douleurs articulaires et les éruptions cutanées. 

Cette médecine non  pas sans risque si elle n’est pas pratiquée convenablement,  est jugée naturelle et efficace.

L’extraction du venin de l’abeille est faite selon deux méthodes : par piqûre directe du dague de l’abeille sur la zone à traiter ou par intervention humaine pour recueillir le venin.

Cette deuxième méthode consiste à ce qu’une plaque de verre avec un courant électrique soit insérée dans les ruches, ce qui choque les abeilles et les fait piquer. Leur venin est alors recueilli sur le verre. 

Ce processus peut être jugé choquant et niveau éthique,  c’est une pratique à bannir. Mais certains pensent que rien ne prouve qu’il contribue à l’effondrement des ruches ou à la réduction du nombre d’abeilles. 

Cependant, il faut des millions de piqûres pour produire une seule goutte de venin, et les abeilles sont choquées à plusieurs reprises tout au long de leur vie.

La théorie en cosmétique surtout pour utiliser ce procédé est que si votre peau pense qu’elle est blessée, elle produira du collagène, gonflant ou repulpant ainsi la zone pour la faire paraître plus pleine et plus lisse.

Lorsqu’une abeille pique, elle injecte son poison qui se compose de ce qui suit :

  • Apamine : Neurotoxine.
  • Adolapine : Anti-inflammatoire et analgésique (antidouleur) 
  • Phospholipase : Dégrade les membranes cellulaires et inhibe la coagulation du sang. 
  • Hyaluronidase : Dilate les capillaires, ce qui entraîne la propagation de l’inflammation.
  • Histamine : Réponse allergique et douleur
  • Dopamine :  Augmente le pouls.
  • Noradrénaline : Augmente le pouls.
  • Protéase : Inhibiteurs, anti-inflammatoires et arrête les saignements.
  • Tertiapine : Bloque deux types de canaux potassiques.

Caractéristiques 

Le venin d’abeille ou l’apitoxine est un liquide incolore et acide. Il a un goût particulièrement amer si il doit être consommer par voie orale. 

Le venin d’abeille est un mélange de divers composés allant des peptides et des protéines comme la mélitine, l’apamine, l’histamine, des enzymes, des phéromones et autres (plus de 63 composés actifs).

Il contient des composés médicaux importants. Les constituants importants présents dans le venin d’abeille sont la mélitine, l’apamine, l’hyaluronidase, la phospholipase et l’histamine. 

La mélitine est considérée comme le principal constituant du venin d’abeille. Le venin est produit dans l’abdomen des abeilles ouvrières à partir d’un mélange de sécrétions acides et basiques. Les abeilles nouveau-nées ne piquent pas. 

La synthèse du venin commence au bout de deux ou trois jours, tandis que le taux de production maximal est atteint lorsque les abeilles sont âgées de deux à trois semaines. Les abeilles ouvrières plus âgées produisent moins de venin. 

Lors de la récupération par l’apiculteur, les abeilles laissent le venin à l’état liquide sur le panneau de ramassage. Après séchage, il devient une poudre blanche si elle est protégée de l’oxydation. Si elle n’est pas protégée, l’oxydation changera la couleur du blanc au jaune brunâtre. Les changements causés par l’oxydation de certains composants du venin peuvent diminuer son effet de guérison.

Bienfaits 

Le venin d’abeille est une mine de bienfaits en dehors de son côté toxique.  Il est utilisé depuis des milliers d’années pour traiter certaines pathologies dont la douleur et l’inflammation même si de nos jours, on découvre que son champ d’action est beaucoup large. 

Les scientifiques pensent qu’il peut aider à soulager les symptômes de la sclérose en plaques et de l’arthrite. 

En tant que branche de l’apithérapie, la thérapie au venin d’abeille est utilisée par certains comme traitement des rhumatismes et des maladies articulaires en raison de ses propriétés anticoagulantes et anti-inflammatoires. 

Le venin d’abeille est utilisé pour le traitement des maladies rhumatismales, de la sclérose en plaques, du rhumatisme articulaire aigu, de l’hypertension, de la sciatique, du psoriasis, des hématomes, de diverses affections cutanées et des brûlures, entre autres. 

De nouvelles recherches montrent que les nanoparticules porteuses d’une toxine présente dans le venin d’abeille sont capables de détruire les cellules VIH tout en laissant les autres intactes. 

Le venin d’abeille est administré en injection pour traiter l’arthrite rhumatoïde, les douleurs nerveuses (névralgies), la sclérose en plaques (SEP), la réduction de la réaction aux piqûres d’abeilles chez les personnes qui y sont allergiques(désensibilisation) ou immunothérapie par venin, les tendons gonflés (tendinites) et les affections musculaires telles que la fibromyosite et l’enthésite.

La thérapie par les piqûres d’abeilles s’est révélée prometteuse pour d’autres pathologies, bien que la plupart des recherches se limitent à des cultures de cellules et à des études sur les animaux.

Dans une étude randomisée et contrôlée, 25 patients ont reçu des injections hebdomadaires de venin d’abeille directement dans les lésions cutanées, tandis que 25 autres patients ont reçu un placebo. Après 12 semaines, les patients qui ont reçu l’apithérapie ont montré une réduction significative à la fois des plaques de psoriasis et des niveaux de marqueurs sanguins inflammatoires par rapport au groupe placebo. 

Pour contrôler la douleur après une intervention chirurgicale .

L’apipuncture est une forme d’acupuncture qui délivre du venin d’abeille dilué aux points d’acupuncture. Il est à l’étude en tant que traitement de la douleur sans médicament. 

Un petit essai clinique de patients souffrant de douleurs centrales post-AVC a traité 16 sujets soit par apipuncture soit par acupuncture deux fois par semaine pendant trois semaines.

À la fin de l’essai, les deux groupes ont signalé une réduction des niveaux de douleur, mais ceux qui ont été traités avec du venin d’abeille ont montré des améliorations encore plus importantes. D’autres recherches sont nécessaires pour explorer l’apipuncture pour le traitement d’autres conditions de douleur.

On suggère que le venin d’abeille contribuerait à soigner la maladie de Parkinson. La thérapie par le venin d’abeille est explorée comme traitement de la maladie de Parkinson. Une étude publiée a montré que le venin d’abeille combiné à l’acupuncture est prometteur comme traitement d’appoint pour la maladie neurologique.

Le venin d’abeille ou l’apitoxine a des effets thérapeutiques majeurs lorsqu’il est injecté dans le corps d’une personne. L’injection est particulièrement utile pour les personnes souffrant d’arthrite et de sclérose en plaques. 

Le venin d’abeille réduit efficacement les ridules, les rides et les autres signes du vieillissement de la peau grâce à ses composés protéiques actifs comme la mélitine.

Une étude récente a été publiée sur le fait que le venin d’abeille aurait la capacités de détruire les cellules cancéreuses responsable du cancer du sein, un type de cancer dont les possibilités de traitement sont limitées.

Utilisations

Le venin d’abeille est utilisé pour hyposensibiliser les personnes très sensibles aux piqûres d’abeilles. Certains éléments indiquent qu’il pourrait également contribuer à inhiber ou à supprimer l’arthrite et la sclérose en plaques.

Le venin d’abeille est également utilisé dans le domaine pharmacologique pour fabriquer des médicaments. 

Cependant, ne confondez surtout pas le venin d’abeille avec les venins dérivés de d’autres membres apparentés de l’ordre des insectes hyménoptères (guêpe,  frelons, etc…)

En effet, le venin d’abeille est très précieux en raison de ses propriétés bénéfiques pour la peau. Il est sept fois plus cher que l’or. 

C’est un produit plus puissant lorsqu’il est utilisé dans des produits de soins de la peau à base de formulation comme la crème pour le visage, le sérum pour le visage et le masque pour le visage. Cela permet aux composés utiles du venin d’abeille, comme le melittin, d’aller plus profondément dans la structure cutanée afin de réparer et protéger le collagène cutané pour renforcer la structure et vous donner une peau ferme et lisse. Il élimine efficacement les ridules, les rides et resserre la peau pour lui donner un aspect jeune et ferme. C’est pour ça qu’il est très utilisé en cosmétique.

Précaution d’emploi 

Les produits contenant du venin d’abeille sont supposés être sans danger pour les personnes en bonne santé. Les injections faites par un professionnel de la santé sont également considérées comme sûres.

Cependant, certains patients peuvent présenter des réactions allergiques graves aux piqûres d’abeilles. Dans certains cas, le traitement des piqûres d’abeilles peut déclencher un choc anaphylactique, qui peut être mortel. 

Compte tenu de ces préoccupations en matière de sécurité, il est crucial pour toute personne allergique aux piqûres d’abeilles évite d’utiliser ce traitement.

Le traitement contre les piqûres d’abeilles est également connu pour provoquer des douleurs, ainsi que des effets secondaires tels que l’anxiété, les vertiges, l’insomnie, les changements de pression sanguine et les palpitations cardiaques.

En outre, on craint que le traitement contre les piqûres d’abeilles n’interfère avec la fonction immunitaire.

En raison de l’effet du venin d’abeille sur le système immunitaire, il faut être prudent avec certaines conditions, telles que les troubles auto-immuns. Certaines études suggèrent que le traitement à base de piqûre d’abeille pourrait être toxique pour le foie.

Symptômes d’allergie 

Les piqûres d’abeilles provoquent des réactions allergiques humaines selon deux schémas distincts. 

Une ou plusieurs piqûres peuvent provoquer des réactions allergiques parfois graves ou mortelles. D’autre part, des attaques massives avec des centaines ou des milliers de piqûres peuvent provoquer des lésions systémiques graves affectant de nombreux organes différents, entraînant une mortalité élevée. Il a été démontré que la mélitine est le principal composant mortel du venin d’abeille. 

Les effets immédiats après de multiples piqûres comprennent une douleur localisée, un gonflement et un érythème au niveau de chaque lieu de piqûre. 

Les piqûres dans les yeux peuvent entraîner un œdème et une ulcération de la cornée. 

Lorsque les abeilles sont avalées, un œdème pharyngé et une obstruction respiratoire peuvent mettre la vie su concerné en danger. 

Les premiers symptômes observés après une envenimation par un grand nombre d’abeilles sont la fatigue, les vertiges, les nausées, les vomissements et la diarrhée. 

D’autres symptômes peuvent apparaître après plus de 24 h suivant la piqûre.  Consultez immédiatement un professionnel de santé. 

Conseil 

Quand vous vous faites piquer par une abeille, ne grattez pas la partie.  Sucez (et rejetez le venin en recrachant) ou utilisez un objet plat comme une carte pour faire sortir le venin ou à l’aide de vos doigts,  pincez la partie pour qu’il ressorte. 

Car le venin d’abeille a la capacité de libérer au fur et à mesure la toxine dans l’épiderme. Et plus vous grattez la partie,  plus la toxine est libérée et les effets indésirables seront plus importants.