Cire d’abeille

L’abeille est une créature merveilleuse qui offre de nombreux avantages à la race humaine depuis des millénaires.

Profondément liées à l’histoire de l’humanité, les abeilles et les produits qu’elles produisent ont été utilisés à d’innombrables fins. Que ça soit pour la santé corporelle ou le bon fonctionnement de l’organisme, les produits issus de la ruche sont un trésor. 

Parmi les produits de la ruche que nous offrent nos amies butineuses, nous avons la cire d’abeille. 

La cire d’abeille a été utilisée de nombreuses façons depuis la nuit des temps et continue de nous surprendre aujourd’hui pour d’autres usages dans plusieurs domaines comme dans l’industrie alimentaire, médical et des cosmétiques. 

Qu’est-ce que la cire d’abeille ?

La cire d’abeille encore appelée cera alba  est une cire naturelle produite par les abeilles api mellifera pour leurs besoins.

Elle est issue des écailles blanches et transparentes qui apparaissent à l’ouverture des quatre paires de glandes cirières situées sous l’abdomen de l’abeille après que les abeilles aient ingéré le miel produit par leurs soins.

Elle est un ingrédient indispensable les abeilles produisent pour former la structure des rayons de miel et leur donner la protection dont elles ont besoin pour rester en parfait état.

La cire est produite dans les glandes situées dans l’abdomen des jeunes abeilles (les abeilles cirières). Sa production nécessite un effort important puisque pour produire 1 kg de cire, une abeille ciriere doit consommer entre 4 et 12 kg de miel.

Les abeilles recueillent le pollen des fleurs et le ramènent à leur ruche pour qu’il soit restructuré et stocké sous forme de miel. Le miel est stocké dans de petites cellules que les abeilles construisent à l’aide de la cire d’abeille qu’elles produisent après consommation du miel. La structure qu’elles construisent est connue sous le nom de rayon de miel, une structure hexagonale pour laquelle les abeilles sont traditionnellement connues.

La cire d’abeille est d’abord  incolore et limpide, mais elle finit par être d’un jaune profond et parfois d’un brun profond en raison des huiles et de propolis que les abeilles mélangent à la cire. 

Pour créer de la cire d’abeille, les abeilles cirieres doivent consommer le miel. Ces abeilles consomment du miel et de la cire d’abeille se forme sur leur abdomen puis tombe. Les abeilles ouvrières prennent ces flocons de cire et les mâchent afin de les ramollir en vue de la construction de rayons de miel.

En plus d’être utilisée pour incuber les bébés abeilles, stocker le miel et former la structure principale des ruches, la cire d’abeille a également été utile à l’homme à de nombreuses fins au cours des siècles. 

Entre autres exemples, les anciens Égyptiens l’utilisaient dans leur processus de momification des morts. Ils l’utilisaient également pour empêcher les boucles de tomber à plat dans les perruques qu’ils fabriquaient et pour protéger les surfaces des peintures.

Caractéristiques 

La cire d’abeille désigne la cire naturelle produite par les abeilles dans leurs ruches. Les abeilles produisent cette cire soit pour construire leurs rayons de miel, soit pour les réparer. 

La cire d’abeille est généralement de couleur jaune, blanche, orange, brune ou rouge et son changement de couleur dépend de l’âge du rayon de miel ou de son utilisation pour élever un couvain. 

Les principaux ingrédients de la cire d’abeille sont des acides gras et des alcools à longue chaîne. 

La cire d’abeille est une cire à la texture dure formée à partir d’une combinaison de divers composés. Les principaux ingrédients chimiques de la cire d’abeille sont l’hydroxypalmitate, le palmitoléate, le palmitate et les esters d’oléate.

Lorsqu’elle est chauffée à plus de 85 degrés Celsius, la cire d’abeille change de couleur.

Elle est fragile lorsqu’elle est exposée au froid et tenace à température normale. Elle est sèche et granuleuse lorsqu’elle se brise.

Composition de la cire

La cire d’abeille est composée de :

  • hydrocarbures (14 %)
  • monoesters (35 %)
  • diesters (14 %)
  • triesters (3 %)
  • hydroxy monoesters (4 %)
  • hydroxy polyester    (8 %)
  • acide d’esters (1 %)
  • acide de polyesters (2 %)
  • acides    (12 %)
  • alcool    (1 %)
  • Composés non identifiés (6 %)

À quoi sert la cire d’abeille ?

La cire d’abeille est utilisée dans la production de produits pharmaceutiques, alimentaires et cosmétiques.

Elle est utilisée pour enrober le fromage afin de le conserver pendant son vieillissement.

Elle est utilisée pour fabriquer des bougies.

Elle est également utilisée comme ingrédient dans la fabrication de cirage pour chaussures, de cire pour meubles et de cires à modeler.

Comme elle est solide, il n’y a aucun avantage à consommer directement la cire d’abeille. Elle est comestible, mais de nature assez moelleuse. 

Certaines personnes incluent la cire d’abeille dans leur alimentation parce qu’elle est une bonne source de fourrage grossier. 

Dans l’Antiquité, les phytothérapeutes l’utilisaient dans des préparations médicinales, mais de nos jours, elle est surtout utilisée dans les cosmétiques, les applications topiques et les produits commerciaux comme les bougies.

Bienfaits 

Les bienfaits de la cire d’abeille ont été reconnus depuis des milliers d’années. Jusqu’à nos jours, elle ne cesse de surprendre et on continue de découvrir de nouveaux bienfaits de ce produit extraordinaire. 

Aujourd’hui, la cire d’abeille est utilisée à plusieurs fins médicales, notamment pour réduire le cholestérol, soulager la douleur, l’inflammation, les ulcères et la diarrhée. Elle peut également être appliquée de façon topique pour traiter diverses affections cutanées.

Certaines utilisations de la cire d’abeille sont soutenues par la recherche. Par exemple, certaines recherches ont indiqué que des mélanges comprenant de la cire d’abeille peuvent soulager les fissures anales, les hémorroïdes et les érythèmes fessiers.

D’autres recherches indiquent que d’autres mélanges comprenant de la cire d’abeille peuvent aider les victimes de brûlures en réduisant la durée de séjour à l’hôpital et en accélérant le processus de guérison. 

Il est également prouvé que la cire d’abeille peut être bénéfique lorsqu’elle est utilisée dans des mélanges pour le traitement d’ulcères buccaux résultant de traitements anticancéreux, ce qui contribue à augmenter le taux de guérison. 

La cire d’abeille a également des implications dans le traitement des infections fongiques de la peau, notamment celles de la teigne, de la démangeaison de l’astragale et du tinea versicolor.

Parmi les autres utilisations, citons le traitement de la douleur et du hoquet. 

En outre, différentes formes de cire d’abeille sont utilisées dans l’industrie alimentaire, des boissons et des cosmétiques, servant d’épaississant, d’émulsifiant ou de raidisseur. Par exemple, elle a été utilisée comme emballage pour les fromages vieillis et pour aider à donner de l’éclat aux produits dans l’industrie alimentaire.

Elle permet de préserver la jeunesse de la peau. Il s’agit d’un excellent produit anti-âge.

La cire d’abeille a été reconnue comme un ingrédient médicinal de premier plan et a été louée pour ses effets bénéfiques sur les systèmes sanguin et énergétique. Les études ont établit un lien entre la cire d’abeille et l’amélioration de la beauté et les traitements anti-âge.

Les propriétés de la cire d’abeille ralentissent l’action des radicaux libres, qui provoquent un vieillissement prématuré et l’oxydation des cellules qui composent la peau, luttant ainsi contre l’apparition des rides.

La cire d’abeille apaise la peau irritée. Elle possède des propriétés analgésiques, antibactériennes et anti-inflammatoires, qui permettent à la peau endommagée de guérir plus rapidement et de soulager les irritations, les rougeurs et les démangeaisons.

Elle sert à hydrater et nourrir. La cire d’abeille a la capacité de piéger l’humidité naturelle et de créer une couche protectrice sur la peau, ce qui empêche la déshydratation et la sécheresse de la peau.

De plus, la cire d’abeille peut protéger la peau des dommages que peuvent causer les agents extérieurs et la maintenir bien hydratée et incroyablement douce.

Elle a la propriété de réduire les cicatrices. Elle possède de puissantes propriétés de guérison qui aident à réduire la visibilité des marques laissées par les blessures ou l’acné sur la peau. Ceci, ajouté à ses effets hydratants, en fait également un excellent remède naturel pour éliminer les vergetures.

La cire d’abeille à la faculté de blanchir la peau. Elle contribue à unifier le ton du derme, en réduisant la coloration des zones qui ont tendance à s’assombrir plus facilement.

Mode d’emploi 

La cire d’abeille sert à d’innombrables usages au vu de ses nombreuses vertues. Voici quelques recettes que nous partageons avec vous. Il s’agit de recettes simples que vous pouvez utiliser pour hydrater votre peau en profondeur et lui donner une apparence plus jeune, plus belle et plus éclatante.

Vous pouvez également fabriquer votre propre baume à lèvres avec de la cire d’abeille pour hydrater vos lèvres à tout moment et les empêcher de se dessécher et de se fissurer facilement.

Ce dont vous avez besoin :

  • 3 cuillères à soupe de cire d’abeille
  • 1 cuillère à soupe de miel
  • 1/2 petite cuillère d’huile d’amande

D’abord, faites fondre la cire d’abeille au bain-marie. Ensuite, ajoutez le miel et remuez les deux ingrédients au fur et à mesure. Ajoutez maintenant l’huile d’amande et mélangez à nouveau pendant quelques secondes. Versez le mélange dans un petit bol et laissez-le se solidifier pendant quelques heures. Lorsqu’il est solide, vous pouvez l’utiliser comme baume à lèvres.

Crème à l’aloe vera et à la cire d’abeille

Une crème idéale pour hydrater la peau et favoriser la régénération des tissus endommagés, qui agit très bien contre les vergetures et les rides.

Les ingrédients dont vous avez besoin sont les suivants :

  • 2 cuillères à soupe de cire d’abeille râpée
  • 1/4 de tasse de gel d’aloe vera
  • 1/4 de tasse d’eau distillée
  • 2 cuillères à soupe de miel
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1/2 tasse de crème hydratante

Il suffit de chauffer la cire d’abeille au bain-marie et, lorsqu’elle fond, d’ajouter l’aloe vera, l’eau, le miel et l’huile d’olive. Mélangez tous les ingrédients et retirez du feu. Battez le tout avec le mélangeur et ajoutez la crème hydratante.

Lorsque tout est intégré, versez dans un bol et gardez au réfrigérateur jusqu’à ce que le mélange épaississe un peu.

Crème à la cire d’abeille et à l’huile d’olive

Pour fabriquer cette crème super hydratante et nourrissante à base de cire d’abeille et d’huile d’olive, vous devez d’abord rassembler les ingrédients suivants :

  • 250 ml d’eau minérale ou distillée
  • 250ml d’huile d’olive
  • 30 g de cire d’abeille
  • Quelques gouttes d’huile essentielle

Tout d’abord, vous devrez faire fondre la cire d’abeille avec l’huile d’olive au bain-marie. Remuez lentement les deux ingrédients jusqu’à ce que vous constatiez que tout est dissous. Ensuite, retirez du feu et attendez que le tout refroidisse.

Ensuite, dans le verre du mixeur, versez l’eau avec quelques gouttes de l’huile essentielle sélectionnée et battez pendant quelques secondes.

Ensuite, ajoutez le mélange d’huile et de cire d’abeille et battez à nouveau jusqu’à obtenir un mélange épais. Gardez le tout au réfrigérateur jusqu’à ce que le mélange se solidifie un peu plus, et vous pouvez l’utiliser comme crème hydratante.

Masque à l’huile de pêche, à la cire et à la glycérine

  • 1/2 c. à thé de cire d’abeille
  • 1 c. à thé de glycérine
  • 1 c. à café de beurre de pêche

Faites fondre la cire d’abeille et mélangez-la avec de la glycérine et de l’huile de pêche. Mélangez bien tous les ingrédients pour obtenir une pâte épaisse et utilisez-la pour appliquer directement sur la peau de votre visage comme un masque dans un délai d’environ vingt minutes. Rincez après 20 minutes à l’eau tiède.

Il est nécessaire (indispensable) que vous testiez sur votre peau les effets de chaque composant du masque avant de l’appliquer sur votre peau pour éviter les allergies à la cire d’abeille.

Masque à la cire d’abeille pour les peaux sensibles

  • 1 c. à café de jus de carotte
  • 1 c. à café d’huile d’olive
  • 1/2 c. à thé de cire d’abeille

Faites fondre la cire d’abeille et mélangez-la avec les autres composants. Mettez-les tous ensemble et placez le masque directement sur la peau de votre visage dans un délai d’environ vingt minutes. Après cela, lavez le masque à l’eau tiède. 

Après tout, appliquez votre crème pour le visage pour l’hydrater. L’huile d’olive peut être remplacée par du beurre, et vous devrez également le faire fondre avant de l’utiliser.

Mode de conservation

La cire d’abeille est un produit qui se conserve très bien à température ambiante et assez longtemps. 

Précaution d’emploi 

Comme tout produit de la ruche, vous ne devez pas utiliser ce produit si vous êtes allergique à la gelée royale ou si vous l’avez été, ou vous souffrez de l’asthme ou des allergies aux produits de la ruche.

Demandez l’avis d’un médecin, un pharmacien ou un autre prestataire de soins de santé spécialisé si vous pouvez utiliser ce produit en toute sécurité dans le cas où vous êtes atteint d’une pression artérielle basse ou d’une forme d’irritation ou un gonflement de la peau.

Aucune étude ne montre si la cire d’abeille peut nuire à un bébé à naître. N’utilisez pas ce produit sans avis médical si vous êtes enceinte.

Également, aucune étude ne montre si la cire d’abeille passe dans le lait maternel ou si elle peut nuire à un bébé qui allaite. N’utilisez pas ce produit sans avis médical si vous allaitez un bébé.

On pense que la cire d’abeille peut être sans danger pour les enfants selon la dose adaptée. Cependant,  ne donnez pas de complément alimentaire à base de plantes à un enfant sans avis médical.

Allergies

Bien que la cire d’abeille soit non toxique, elle peut provoquer certains effets secondaires sur la santé, surtout lorsqu’elle est consommée en grande quantité. 

Voici quelques-uns des principaux effets secondaires :

  • Blocage intestinal en cas d’ingestion en grande quantité.
  • Réactions allergiques, (respiration sifflante, oppression thoracique, troubles respiratoire), notamment chez les personnes allergiques au miel et à d’autres produits apparentés